Le blog de Carlo de Pascale

Du kale et des boulettes.


 kale1.jpgDu chou, oui mais frisé. 

Le chou frisé, tout le monde a l’air de le découvrir, surtout les vendeurs de rêve naturopathologiques, mais, de fait,  on le connaît trop bien dans nos régions, on l’a juste un peu oublié.  Il est souvent connu chez nous sous le nom de « boerenkool » et il nous est revenu d’Amérique via les amateurs de « superaliments » sous le nom de « kale », qui n’est jamais que le raccourci pour…boerenkool.

Ce chou frisé est effectivement un chou exposant 2 au niveau des nutriments et il ne nécessite pas d’être bouilli avant d’être revenu, et même, on peut le manger cru !

Ne me demandez pas quelle variété de chou frisé m'a donné mon légumier, je ne suis pas jardinier, tout ce que je sais c'est que c'en est une. Ils ont tous la particularité de faire de grandes feuilles et de ne pas être pommés, donc pas comme le chou blanc, ni comme le chou vert qui même s'il est frisé, n'est pas un chou frisé, vu qu'il est pommé, on suit?

En passant, le "cavolo nero" de la "ribollita" de Toscane est aussi un chou frisé, un kale, bien avant que Gwyneth Parletrop ne s'en occupe.

Du chou frisé et des boulettes aux pistaches (pour 4)

Une belle brassée de feuilles de chou frisé (prenez en un kilo, ça se garde assez bien au frais))

4 pommes de terre farineuses

400 g de haché veau ou porc et veau, ou même bœuf, c’est vous qui voyez

50 g de beurre

Une c à s de cognac (facultatif)

50 g de pistaches décortiquées (ou des noisettes, ou autre fruit sec, mais c’est bon avec les pistaches !)

1 oignon

Sel

Poivre du moulin

 

Mettre à cuire les pommes de terre non épluchées dans de l’eau bouillante.Emincer l’oignon en demi-rondelles fines. Enlever les côtes des feuilles de chou et émincer grossièrement les feuilles. Dans une cocotte, faire revenir les oignons dans une càs de beurre.Pendant ce temps préparer les boulettes Mélanger le haché aux pistaches, ajouter le cognac, bien mélanger et façonner des boulettes de 4 cm de diamètre environ. Goûter avant d’assaisonner car le haché, c’est souvent assaisonné par le boucher! Faire rissoler les boulettes à la poêle à feu doux dans une càs de beurre.

Revenons à nos oignons. Quand ils sont un peu « fondus », ajouter les feuilles de chou et continuer la cuisson au moins dix bonnes minutes.

Les patates sont cuites ?

Les éplucher sans se brûler les doigts et les ajouter à la casserole contenant le chou, et bien travailler le mélange, sur feu doux, à la cuiller en bois.

 Les boulettes sont cuites ? Les ajouter au chou-patates-oignons avec leur jus de cuisson. On peut rajouter le restant de beurre pour plus d’onctuosité (et de calories, c’est vous qui voyez !).Bien mélanger délicatement.

Si on garde les boulettes séparées du mélange de légumes, c’est plus joli mais c’est moins bon !

 Servir en assiette creuse.

Retour