Le blog de Carlo de Pascale

C’ chicounou – tapas syrio-libanaises (mezzé, quoi) quartier Flagey- Bruxelles

chiccounou.JPG

Kchikoukwa ?

C'chicounou. Je ne sais pas ce que ça veut dire, et à vrai dire, c’est tellement imprononçable qu’on renonce à chercher, on est pas là pour ça. Donc C’chiccounou (ils ajoutent « by George » pour faire genre, il manque plus que le « waht else ? ») voilà un lieu ouvert déjà depuis deux trois ans, à deux pas de Flagey, qui se revendique « tapas » (pour le genre, toujours, I presume) alors que si on nous disait syrien ou libanais, on aurait compris tout aussi vite. Bref, un endroit très petit, où tu vas te sentir (surtout si tu as un gabarit qui se rapproche du mien) légèrement serré, mais on verra plus tard qu’en regard de l’addition, on ne va pas avoir ici ses aises comme dans un étoilé de lukske

Un drôle d’endroit, vraiment. J’y suis allé au moins 4 ou 5 fois et l’impression qui me reste est toujours la même. Un service souvent confondant de gentillesse et d’absence totale de professionnalisme – toute tentative d’engager la conversation sur les plats, le vin, l’origine des produits ayant tourné systématiquement au sketch façon Jean-Yves Lafesse – et une, ou plutôt des, assiettes vraiment excellentes.

Il paraît qu’il y a une formule menu, mais là aussi, la comédie de l’explication de komanqueçamarchelaformule me fait préférer à chaque fois de choisir les « tapas » (puisqu’ils insistent sur le mot) de mon choix et surtout du choix de mes commensaux-commensales, parce que ce qui est top bien dans le mezzé-tapas c’est que au plus que tu es à table, au plus que tu peux prendre des choses différentes et te régaler de diversité gustative. Et, vraiment à chaque fois, c’est bon de chez bon, pas saisonnier pour un sou, on va pas non plus leur demander de faire de la fattouche au panais, mais frais, net, propre, on sent que la cuisine débite du couvert et que les mises en place sont quotidiennes.

A boire ? Laisse tomber les mono-cépages du Sud à 50 centimes l’hectolitre, choisis un arak quand il y en a, ou une bière, parfois il y a de la Triple Westmalle, ça va avec tout.

L‘addition est ultra-raisonnable, et la plus belle fille du monde ne pouvant donner que ce qu’elle a, on ne va pas « faire son difficile » par rapport au service ou au confort, c’est déjà très réjouissant de manger frais et bon à environ 25 euroballes par personne, et à ce prix la, au risque de me répéter, c’est normal qu’ils casent un max de gens dans le bouzouki et qu’ils renouvellent les tables!

Rue de la Levure 29
1050 Ixelles

 

Retour